Histoire

Informations provenant des recherches de Madame SICSIC, Monsieur PRUDHOMME et Monsieur Jean CARRE.

La présence de l’homme au voisinage de Muides depuis la préhistoire : en 1969, des jeunes mérois ont trouvé plusieurs outils préhistoriques (néolithiques) dans les environs de la rue des Flénats.

Au moyen-âge, six seigneurs se partageaient le territoire de Muides qui se compose des terres suivantes : La Bourdillière, Les Vaillants, Colliers, l’île de Colliers, les Marais et la Motte.

La famille Clermont (famille dauphinoise) fut au 17ème  siècle seigneurs de Thoury et de Muides (seigneurie des Grands et Petits-Colliers et des Marais).

A la révolution française en 1789, au cahier de doléances, il est mentionné que le Marquis de Clermont-Tonnerre est le seigneur de Muides et Thoury. À cette époque, les métiers les plus répandus sont celui de vignerons ou de closiers.

La Loire est la voie de circulation principale et dès 1792 de nombreux bateaux chargés de grains et de farines remontent le fleuve. Il n’y avait pas véritablement de port ou quais mais on y débarquait des marchandises et on chargeait les bateaux des produits de la région notamment les vins.

Muides sur Loire s'appelait Muides avant 1952. Il s'écrivait même sans "S". 

Muides sur Loire s’appelait Muides avant 1952. Il s’écrivait même sans “S”.

Durant des siècles et jusqu’au ravage par les maladies graves du vignoble, la base économique de Muides fut la culture de la vigne et les métiers qui en

découlaient : tonneliers, cercliers.

L’évolution de la population à partir du 18ème siècle :

  • en 1790 : la population était de 440 habitants
  • en 1841 : 720 habitants
  • en 1901 : 578 habitants
  • en 1936 : 422 habitants
  • en 1982 : 884 habitants
  • en 2017 : 1259 habitants

 

 

Accès direct